“The Cuban Hamlet”

Un nouveau projet par IxCO et le réalisateur italien Giuseppe Sansonna pour RAI Movie

Tomas Milian. L’acteur cubain ne revient pas à la Havana que après les ans cinquante, depuis les temps dans lequel au pouvoir y ère encore Fulgencio Batiste. Sa famille appartenait à la haute bourgeoisie locale. Leur richesse énorme étaient liées à la culture du sucre et des pommes de terre.


Aujourd’hui Milian, frais octogénaire, a envie de revenir à la maison et de raconter une vie artistique longue et complexe, de ses douleurs, un père général suicidés devant lui pour dépression quand il avait douze ans, et de ses nostalgies, en racontant sa carrière bigarrée: l’Actors Studio fréquenté à New York, l’arrivée fortuite en Italie, les incursions dans le cinéma d’auteur italien, de Zurlini, Visconti, Bolognini, Lattuada, Pasolini, Maselli, Bertolucci, puis en passant à la grande popularité obtenue par les “spaghetti western” en sauce terzomondista, émule mexicain de Che Guevara, jusqu’à l’abordage suivant à la dimension burlesque du Monnezza et de ses dérivés.


Un masque lourd pour lequel il est encore très célèbre en Italie, mais qu’à l’époque il se révéla une cage artistique de laquelle il réussit à exécuter à la moitié des ans quatre-vingts, en revenant aux USA et en devenant un excellent acteur de composition hollywoodien sur les sets de Soderbergh, Stone, Spielberg, Pollack et Abel Ferrara.

Un road movie tourné pour les voies poussiéreuses de Havana, sous la direction de Giuseppe Sansonna, que Milian parcourra encore avec sa verve vive de narrateur oral, anecdotes comiques et dramatiques.


Les reprises ont aussi été effectuées pendant la “XVII Semaine de la Culture Italienne à Cuba”, 24-30 novembre 2014, dont Milian a été hôte d’honneur, avec une exposition iconographique et une revue rétrospective à lui dédiées.

 

(Stefano Donati, IxCO Rome)