Happy Birthday, World Wide Web !

C’est trente ans aujourd’hui, Tim Berners-Lee, un jeune physicien britannique arrivé au CERN de Genève avec un contrat de six mois dans sa poche, présentait à la communauté scientifique ce qui a changé le monde et notre vie, soit professionnelle que privée : le World Wide Web.

Tim Berners-Lee a toujours soutenu qu’il n’a rien inventé : c’était déjà tout là, il faillait quelqu’un capable de mettre ensemble les pièce dans la bonne manière, dit-il.

Le système pour envoyer un message par une ligne téléphonique ( HTTP ), le système pour écrire l’hypertexte ( HTML ), l’adresse web ( URL ). Trois outils que nous utilisons tous les jours sans y réfléchir, désormais, mais mises ensemble, testées et synchronisées par le génie de deux hommes.


La toute première page web en ligne – CERN Genève, 20 décembre 1990

Tim Berners-Lee et Robert Cailliau, également informaticien, ont développé la technologie du Web sur NeXTSTEP, système Unix de la société américaine Next, fondée en 1985 par Steve Jobs lorsque, désabusé, il quitte Apple.

Même Tim Berners-Lee, de toute manière, n’imaginais pas comme cette nouvelle technologie pouvait changer le monde si rapidement et profondément.

Retour aux Origines

Tant rapidement et profondément que aujourd’hui, trente ans après, il va proposer partout dans le monde un » retour aux origines » de la Toile, avec plus de respect pour notre vie privée, plus collaborative, plus dédiée au partage de la Connaissance qu’à la production de business.

Reconstitution de la première page web française avec, en premier plan, son code et un ordinateur Next Cube. La première page ressemblait à une carte de visite du Centre de calcul de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules.
© D. CHARNEY

La manière dont le grandes entreprises du web ( GAFAMet autres ) ont forcée la nature de l’internet, pour leur intérêt et ce de leurs partenaires, nous oblige à ré-penser cette technologie qui permet à presque 5 milliard de personnes dans le monde de se connecter et communiquer comme jamais dans l’histoire humaine.

Toutefois, nous savons qu’aujourd’hui le Dark Web, le cybér harcèlement, la désinformation des fake news sont désormais des problèmes bien connus, même au grand public.

Notre Hero a les solutions mais, cette fois, il ne peut pas agir tout seul.

Il faut que toutes le personnes qui ont dans leurs cœurs et leurs cerveaux l’amour pour le savoir partagé, pour la Netiquette et pour la sécurité de notre vie en ligne donnent leur contribution.

C’est la seule solution pour éviter que le plus grand système de communication humain soit réduit à une slot-machine pour l’avantage d’une petite élite de milliardaires.

Tim Berners-Lee, le père du World Wide Web
Genève, Suisse