Netflix : une extension Chrome pour organiser des diffusions avec ses amis | CNET

Netflix

Netflix Party, une extension pour Google Chrome qui permet de regarder des vidéos à la demande entre amis, mais chacun chez soi.

par Roch Arène

Chacun chez soi, et les moutons seront bien gardés ! Vous n’êtes plus obligé d’inviter vos amis à votre domicile pour organiser une soirée cinéma ou série TV. Le navigateur Chrome propose une nouvelle extension, non officielle, baptisée Netflix Party qui permet d’organiser des diffusions groupées sur internet.  Développé par Stephan Boyer, ingénieur chez Airbnb, cet outil permet de synchroniser la lecture vidéo d’un programme Netflix.

Continuer la lecture de « Netflix : une extension Chrome pour organiser des diffusions avec ses amis | CNET »

CES 2016 : la vraie nouveauté n’était pas exposée

Dans la progression rapide de l’Internet de tout, qui cimente l’invraisemblable orgie technologique exposée au CES cette semaine à Las Vegas, ce qui frappe c’est la montée en puissance — en toile de fond invisible – de l’intelligence artificielle, à la demande, agrégée, partagée en temps réel, qui est en train de tout changer.

Tout changer dans l’automobile, la médecine, le sport, l’éducation, la finance, la pub, Hollywood, les villes, grâce à des systèmes qui comprennent, calculent, raisonnent, apprennent, prédisent, partagent et… décident. Sans avoir été programmés pour cela.

La voiture autonome n’a pas besoin d’avoir été déjà confrontée au surgissement d’un chevreuil sur la route pour prendre sa décision dans la milliseconde. Elle agit grâce à l’expérience partagée de milliers d’autres véhicules. Idem pour l’airbag du skieur qui s’adapte dans l’instant au type de chute, pour le diagnostic médical ou le geste du robot qui opère.

Cette nouvelle forme d’intelligence agrégée fonctionne grâce à la combinaison de l’Internet de milliards d’objets connectés de notre environnement, de millions d’individus en mobilité, équipés de plus en plus de capteurs bon marché, produisant toujours plus de données dans le cloud.

« Le numérique n’est pas un point d’arrivée ou une simple destination, mais une fondation », a résumé à Las Vegas la pdg d’IBM, Ginni Rometty. Continuer la lecture de « CES 2016 : la vraie nouveauté n’était pas exposée »

Comment Slack se transforme en plate-forme

La start-up Slack passe à la vitesse supérieure en structurant son écosystème applicatif et en lançant un fonds d’investissements pour développeurs. Son objectif? Devenir une plate-forme incontournable pour le travail collaboratif en entreprise.

Slack est un logiciel de discussion instantanée pour groupes de travail dont l’arme secrète est de gérer un grand nombre de connexions possibles avec d’autres services et applications, comme Dropbox, GitHub ou Stripe. La start-up californienne a annoncé le 15 décembre le lancement de la Slack Platform pour développer au maximum cet écosystème d’applications.

Un fonds de 80 millions de dollars

Cette nouvelle plate-forme s’accompagne de trois nouveautés : d’abord la création du Slack App Directory, un répertoire des 160 applications compatibles avec Slack, classées par catégories. Ensuite la mise en place d’un fonds d’investissement de 80 millions de dollars, le Slack Fund, financé par Slack et six de ses investisseurs (Accel, Andreessen-Horowitz, Index Ventures, KPCB, Spark, et Social+Capital).

Ce fonds financera à la fois les applications entièrement dédiées à Slack mais aussi les outils B2B qui proposeront une intégration à Slack en tant qu’élément essentiel de leur offre. Slack espère par ce biais faire croître la diversité et la richesse de son écosystème.

Simplifier la vie des développeurs

Enfin, Slack inaugure Botkit, un framework pour le développement sur sa plate-forme conçu par Howdy (qui bénéficie déjà du Slack Fund). Il simplifie la création d’applications, et notamment de bots (agents automatiques), pour permettre aux développeurs de se focaliser sur l’essentiel sans avoir à réinventer la roue à chaque fois.

 

Pour contenir la consommation d’énergie d’internet faudra-t-il limiter sa vitesse ? | InternetActu

Pour contenir la consommation d’énergie d’internet faudra-t-il limiter sa vitesse ?

Internet est-il trop centralisé ? Sommes-nous au bord de la congestion du réseau des réseaux ?… Ces alarmes reviennent régulièrement. En mai dernier, Martin Untersinger pour Le Monde revenait sur la crise de capacité ( capacity crunch ) mise en avant par la Royal Society britannique, l’équivalent de notre Académie des sciences. Pour Andrew Ellis , de l’université de Birmingham, les innovations n’arriveront pas à repousser indéfiniment les limites du réseau, en terme de capacité de stockage ou de vitesse de transmission. Reste que, comme le soulignait l’article, ce n’est pas la première fois qu’on annonce la mort prochaine du réseau des réseaux. Pour plusieurs spécialistes interrogés dans l’article, on est plus là dans l’alarmisme et ce d’autant que l’internet des objets à venir ne va pas entrainer un déluge de nouvelles données extrêmement consommatrices en bande passante. Continuer la lecture de « Pour contenir la consommation d’énergie d’internet faudra-t-il limiter sa vitesse ? | InternetActu »