France Télévisions affiche un budget à l’équilibre

France Télévision

Le groupe met ainsi fin à une série de pertes depuis 2013.

C’est un budget 2016 positif de 300 000 euros que le conseil d’administration de France Télévisions a adopté jeudi 17 décembre. Les pertes de l’entreprise s’élevaient à 87 millions d’euros en 2013, 38 millions en 2014 et devraient être d’environ une dizaine de millions en 2015, pour un résultat d’exploitation négatif d’une quarantaine de millions d’euros.

Pour 2016, France Télévisions avait initialement fait état d’un déficit programmé de 50 millions d’euros. Mais l’entreprise a bénéficié d’un coup de pouce de 29 millions d’euros du Parlement à l’automne, qu’elle a complété par des économies.

« Ce budget marque, pour la première fois depuis trois ans, un retour à l’équilibre. Cette nouvelle donne a été rendue possible par la modification des ressources publiques lors du vote du projet de loi de finances, ainsi que par un plan d’économies de l’entreprise », indique-t-elle dans un communiqué de presse.

France Télévision budget par tweeter

Ces économies, qui n’ont pas été détaillées, reposeraient, selon nos informations, sur une meilleure utilisation des moyens internes, une redistribution des émissions entre les chaînes du groupe, des renégociations de contrats avec des producteurs et un effort sur les programmes nationaux et régionaux. En somme, une ventilation très large pour un effort correspondant à environ 1 % des dépenses globales de l’entreprise. Celle-ci commence également à percevoir les effets sur sa masse salariale du plan de départs volontaires initié sous la présidence de Rémy Pflimlin.

Le budget 2016 comprend également une « provision » liée au projet de chaîne d’information, actuellement en réflexion. Selon nos informations, celle-ci serait de 6 millions d’euros.

Source : France Télévisions affiche un budget à l’équilibre

Pour contenir la consommation d’énergie d’internet faudra-t-il limiter sa vitesse ? | InternetActu

Pour contenir la consommation d’énergie d’internet faudra-t-il limiter sa vitesse ?

Internet est-il trop centralisé ? Sommes-nous au bord de la congestion du réseau des réseaux ?… Ces alarmes reviennent régulièrement. En mai dernier, Martin Untersinger pour Le Monde revenait sur la crise de capacité ( capacity crunch ) mise en avant par la Royal Society britannique, l’équivalent de notre Académie des sciences. Pour Andrew Ellis , de l’université de Birmingham, les innovations n’arriveront pas à repousser indéfiniment les limites du réseau, en terme de capacité de stockage ou de vitesse de transmission. Reste que, comme le soulignait l’article, ce n’est pas la première fois qu’on annonce la mort prochaine du réseau des réseaux. Pour plusieurs spécialistes interrogés dans l’article, on est plus là dans l’alarmisme et ce d’autant que l’internet des objets à venir ne va pas entrainer un déluge de nouvelles données extrêmement consommatrices en bande passante. Continuer la lecture de « Pour contenir la consommation d’énergie d’internet faudra-t-il limiter sa vitesse ? | InternetActu »

Altice chipe à Canal+ les droits de la Premier League en France – L’Express

Par LEXPRESS.fr avec AFP

Le groupe de médias et de télécoms Altice, propriété de l’homme d’affaires Patrick Drahi, a acquis pour les trois prochaines saisons les droits de diffusion en France de la Premier League, le championnat d’Angleterre de football.

A partir de la saison 2016-2017, le très suivi championnat d’Angleterre de football, la Premier League, ne sera plus diffusé sur Canal+. Le groupe de médias Altice de l’homme d’affaires Patrick Drahi (également propriétaire de L’Express) vient en effet de frapper un grand coup en rachetant ces droits de diffusion. Continuer la lecture de « Altice chipe à Canal+ les droits de la Premier League en France – L’Express »

Le Petit Chef Virtuel

 

Filip Sterckx et Antoon Verbeeck ont développé un petit spectacle basé sur des vidéoprojections pour amuser les clients dans l’attente d’être servi au restaurant.

Une jolie démonstration de les possibilités et de la versatilité des technologies multimédias.

Plus des détails chez le site des Créateurs

Bon appétit à toutes/tous!